Apprenez facilement aux enfants à multiplier

Lorsque les enfants savent déjà comment additionner et soustraire, ils sont souvent particulièrement motivés pour apprendre la multiplication. C’est généralement l’une des premières compétences mathématiques que les enfants apprennent à l’école, car elle les aide à faire plus rapidement de grandes sommes, mais c’est aussi l’une des plus difficiles à apprendre pour eux.

Cependant, pour apprendre à multiplier, il n’est pas nécessaire de recourir exclusivement à la mémoire car, après tout, il s’agit d’une compétence qui requiert une certaine dose de raisonnement. De plus, il existe de très nombreuses stratégies plus faciles pour apprendre à multiplier que la répétition par cœur des tables de multiplication, comme la table de Pythagore.

Qu’est-ce que la table de Pythagore ?

La table de Pythagore ou table pythagoricienne est une manière alternative et plus compacte de représenter les 10 tables de multiplication. Elle a été mise au point par le célèbre mathématicien Pythagore il y a plusieurs siècles, mais elle reste très utile aux enfants pour apprendre la multiplication. La clé de son efficacité réside dans le fait qu’il aide à visualiser la multiplication de manière très simple, tout en reflétant plus clairement certaines propriétés mathématiques telles que la commutativité, la propriété d’interchanger l’ordre des facteurs sans altérer le produit, ce qui permet aux enfants de s’approprier plus facilement ce contenu.

En gros, le tableau est constitué d’une série de colonnes et de lignes, d’un côté desquelles sont placés les multiplicandes, les nombres à multiplier, et de l’autre, les multiplicateurs, les nombres par lesquels ils seront multipliés. Dans la partie intérieure du tableau, il y a les cellules qui croisent la ligne supérieure et la colonne la plus à gauche, ces cellules contiennent le produit de chaque multiplication. Par exemple, pour multiplier 2×3, la première étape consiste à placer le 2 dans la colonne la plus à gauche et à trouver le 3 dans la ligne supérieure, puis à chercher la cellule qui croise cette colonne et cette ligne et vous trouverez le résultat de la multiplication.

Lire aussi :   " Le monstre de couleur " : une excellente ressource pour travailler sur les émotions des enfants.

L’un de ses grands avantages est qu’il peut être multiplié dans les deux sens, c’est-à-dire en plaçant le multiplicande et le multiplicateur soit dans la colonne la plus à gauche, soit dans la ligne supérieure. De plus, le fait qu’il n’y ait qu’un seul élément à manipuler, au lieu de 10 tableaux différents, facilite le travail avec la table de Pythagore et aide les enfants à trouver des modèles et des symétries visuellement, ce qui stimule leur pensée logique.

3 clés pour initier votre enfant à la table de Pythagore.

  1. Attendez le bon moment. L’une des erreurs les plus fréquentes commises par les parents lorsqu’ils apprennent à leurs enfants à multiplier est de leur présenter les tables sans qu’ils soient prêts à le faire. Si les enfants n’ont pas bien appris à faire des additions et des soustractions et ne sont pas assez mûrs pour acquérir de nouveaux contenus, il vaut mieux attendre qu’ils soient prêts, car les forcer trop tôt pourrait être contre-productif.
  2. Expliquez ce qu’est la multiplication. Les enfants aiment comprendre le pourquoi des choses et à quoi elles servent. De cette façon, ils deviennent motivés, ce qui est très utile lorsqu’ils doivent apprendre quelque chose de nouveau. Par conséquent, si vous leur expliquez à quoi sert d’apprendre à multiplier, ils seront motivés pour travailler avec la table de Pythagore.
  3. Montrez-leur comment faire une multiplication de base. Avant que les enfants puissent s’attaquer à la table de Pythagore, ils doivent savoir comment fonctionne le processus de multiplication et comprendre le raisonnement de base. Il est donc important que vous commenciez par les multiplications de base et les plus simples, telles que 2×2, 3×3 ou 2×3. Pour travailler sur ce concept, vous devez leur faire comprendre que la multiplication est basée sur l’addition successive d’un même nombre, ainsi 3×2 signifie 2 fois 3, c’est-à-dire 3+3.
Lire aussi :   Histoire pour enfants : Le loup et les sept petites chèvres

Table de multiplication de Pythagore