Qu’est-ce que l’enseignement Waldorf ?

L’éducation Waldorf remonte au début des années 1900, mais ses principes sont toujours d’actualité. Cette méthode éducative a été conçue par Rudolf Steiner, un philosophe autrichien, peu après la Première Guerre mondiale. On lui confie la tâche de diriger une école pour les enfants des employés de l’usine de cigarettes Waldorf, d’où le nom de la méthode.

Peu après, cependant, les écoles Waldorf ont été interdites, bien que beaucoup aient continué à fonctionner en dehors de la loi, jusqu’à ce qu’elles soient relancées après la fin de la Seconde Guerre mondiale. C’est alors que le modèle éducatif s’est étendu à d’autres pays. En fait, il existe aujourd’hui des milliers d’écoles qui suivent cette méthode d’enseignement. L’Espagne n’est pas étrangère à ce modèle, qui a commencé à être appliqué à la fin des années 1970.

Les 3 stades de développement proposés par la méthode Waldorf

L’enseignement Waldorf met l’accent sur le développement des aptitudes manuelles et artistiques dès le plus jeune âge. Son objectif principal est de stimuler le potentiel des enfants avec l’encadrement d’adultes, mais dans un environnement non directif. Ce modèle divise l’enfance en étapes, pour lesquelles il propose différentes activités éducatives.

La petite enfance

Jusqu’à ce que l’enfant ait 7 ans, l’éducation se concentre uniquement sur le jeu et la découverte. À ce stade, les parents et les enseignants ont pour tâche de créer un environnement qui stimule l’apprentissage, le jeu libre et l’imitation. Durant ces années, l’enfant n’a qu’à découvrir son environnement et apprendre à maîtriser sa motricité.

Lire aussi :   Mandalas à imprimer et à colorier : les avantages pour les enfants

Âge scolaire

Cette étape, qui s’étend de 7 à 14 ans, est axée sur le développement de l’imagination des enfants. En fait, cette méthode donne un rôle prépondérant à l’imagination, car elle part du principe que cette capacité est centrale dans la capacité des enfants à développer leur intelligence et à s’approprier les connaissances. C’est principalement à travers les activités artistiques que cette capacité est encouragée.

Adolescence et jeunesse

Cette étape commence à l’âge de 14 ans et dure jusqu’à l’âge de 21 ans. Pendant cette période, les adolescents et les jeunes reçoivent un enseignement qui leur permet d’élargir leur connaissance de leur réalité et de leur environnement.

Qu’est-ce qui caractérise l’enseignement Waldorf ?

La pédagogie Waldorf est assez particulière dans la mesure où elle propose un système d’enseignement beaucoup plus libre. Certains de ses aspects les plus distinctifs sont :

  • Le développement des compétences artistiques des enfants est encouragé comme un moyen de grandir et d’acquérir d’autres connaissances, car il est considéré comme l’expression la plus naturelle de l’enfant.
  • L’environnement scolaire est conçu pour être une extension du foyer. Il y a des couleurs chaudes, des espaces ouverts avec beaucoup de nature et des jouets faits à la main.
  • Aucun examen n’est appliqué car cette pédagogie ne suit pas les principes de normalisation mais tente de promouvoir la motivation des enfants et de protéger leur estime de soi. De cette manière, les enfants ont tendance à se sentir moins stressés et à prendre plus de plaisir à apprendre, en fixant leur propre rythme d’assimilation en fonction de leur niveau de développement et de leurs intérêts.
  • Dans les écoles primaires, il n’y a pas de manuels, mais les enfants en fabriquent eux-mêmes à partir de leur travail quotidien.
  • Un enseignement libre, spontané et naturel est encouragé, où une valeur essentielle est accordée à la relation que l’enfant établit avec la nature et l’environnement dans lequel il vit.
Lire aussi :   Paw Patrol : une série divertissante aux nombreux avantages pour les enfants

Il convient toutefois de préciser que ce système d’enseignement a de nombreux détracteurs, qui soulignent que la plupart de ses enseignements ont une empreinte ésotérique et qu’une trop grande importance est accordée au développement de l’imagination et de l’appréciation artistique. En effet, pour cette pédagogie, les disciplines académiques sont secondaires, car on considère qu’évaluer les enfants par leur niveau de connaissance peut affecter leur estime de soi. L’idée est d’apprendre aux enfants à penser par eux-mêmes et à développer leur créativité et leur personnalité avant d’introduire le contenu académique.