Votre bébé se réveille-t-il la nuit ? Régression du sommeil à 4 mois

Alors que vous pensez que votre bébé dort enfin bien la nuit, il se met soudain à se réveiller et vous pensez devoir tout recommencer à zéro. Petit à petit, vous apprenez à connaître votre bébé, vous savez ce dont il a besoin à tout moment et petit à petit, il commence à dormir davantage la nuit. En réalité, lorsque les bébés ont entre 4 et 5 mois, leur rythme de sommeil peut changer, pour le meilleur… ou pour le pire.

Pour certains bébés, elle est très légère et brève, mais pour d’autres, c’est une phase difficile marquée par de nombreux pleurs, des réveils nocturnes fréquents et des siestes interrompues. Cette période peut durer de quelques jours, quelques semaines à quelques mois.

Pourquoi la régression du sommeil se produit-elle ?

En termes simples, la régression du sommeil à quatre mois marque un changement permanent dans les habitudes de sommeil de votre bébé. Il ne faut pas parler de régression, car il s’agit plutôt d’une progression en termes de développement, mais cela modifie les habitudes de sommeil du bébé. En effet, le cerveau du bébé commence à mûrir et à avoir les phases de sommeil d’un adulte, mais en tant que bébé, il passe plus de temps dans la zone de sommeil profond.

Les adultes entrent et sortent du sommeil paradoxal et non paradoxal plusieurs fois au cours de la nuit. Nous bougeons beaucoup, nous nous levons, nous nous rendormons, mais en tant qu’adultes, nous n’avons pas besoin d’aide. Les bébés passent par le même processus, mais leurs cycles de sommeil sont plus courts que ceux des adultes. Ils durent entre 45 et 60 minutes, ce qui signifie que votre enfant bougera ou se réveillera toutes les heures environ pendant la nuit et les siestes.

Lire aussi :   L'allaitement favorise t-il la perte de poids ?

Causes de la régression

Certains facteurs peuvent également jouer un rôle dans l’aggravation de la régression du sommeil. Par exemple :

  • Si vous l’aidez à s’endormir en chantant, en le berçant ou en le nourrissant, lorsqu’il se réveillera au milieu de la nuit, il voudra que vous le fassiez à nouveau, il aura besoin de cette stimulation pour se rendormir.
  • Les bébés ont le sommeil le plus léger entre 4 et 6 heures du matin. S’il ne s’endort pas à 4 heures, vous resterez tous éveillés jusqu’au lever du soleil.
  • En bougeant davantage, vous aurez également envie d’explorer le mouvement et de dormir moins.
  • J’ai faim.
  • Lorsqu’un bébé est trop stimulé ou épuisé, son sommeil peut également être perturbé pendant la nuit.

Faire face à la régression du sommeil

Tout d’abord, vous devez réfléchir à l’origine de la régression du sommeil de votre bébé et à ce qui peut la provoquer. Peut-être a-t-il l’habitude d’être bercé ou chanté avant de se coucher et en a-t-il besoin au milieu de la nuit, chaque fois qu’il se réveille. Il est bon d’attendre quelques semaines pour voir si le sommeil s’améliore de lui-même. Si ce n’est pas le cas, il y a quelques conseils à prendre en compte, par exemple :

  • Cohérence. Suivez une routine de sommeil avec votre bébé, aussi bien le jour que la nuit.
  • Environnement de sommeil positif. La chambre de votre bébé doit être chaude et sombre. Vous pouvez utiliser un bruit blanc tel qu’un ventilateur, un sèche-cheveux… ou de la musique pour l’aider à se rendormir entre deux cycles de sommeil.
  • Veillez à ce que ses besoins fondamentaux soient satisfaits : il est bien nourri, sa couche n’est pas sale, il ressent de l’affection de votre part en permanence et il n’a ni chaud ni froid.
  • Si votre bébé est fatigué, essayez de le faire dormir plus longtemps pendant la journée et de le coucher plus tôt le soir. Cela réduit les hormones de stress (qui peuvent provoquer davantage de réveils nocturnes).
  • Si votre bébé a 4 mois, gardez-le éveillé pendant 2 heures maximum et évitez de le surstimuler.