La technique du feu tricolore pour aider vos enfants à améliorer leur comportement

Les enfants ne sont pas toujours faciles à gérer. Ils peuvent parfois se montrer très impulsifs et désobéissants. Il est donc essentiel que les parents disposent de ressources leur permettant de discipliner de manière positive tout en stimulant la conscience de soi des enfants. L’un des outils les plus simples et les plus efficaces pour gérer la colère est la technique des feux de signalisation.

En fait, il peut être utilisé avec les enfants dès l’âge de 3 ou 4 ans, lorsqu’ils comprennent le fonctionnement des feux de signalisation sur la route. D’une part, cette technique les aide à développer des compétences d’autogestion de la colère et, d’autre part, elle stimule la maturité émotionnelle.

Qu’est-ce que la technique du feu tricolore ?

L’objectif principal de cette technique est d’apprendre aux enfants à identifier leur colère, afin qu’ils puissent ensuite la gérer de manière plus affirmée, en apprenant les différentes étapes de l’autocontrôle émotionnel. En fait, il ne faut pas oublier que la gestion de la colère peut être difficile pour n’importe qui, quel que soit son âge, mais qu’elle est particulièrement difficile pour les jeunes enfants car il s’agit souvent d’une émotion complexe et envahissante.

Avant de mettre cette technique en pratique, il est bon d’expliquer le fonctionnement du feu de signalisation et d’en concevoir un chez soi. Vous devez également expliquer que les émotions ne sont pas leurs « ennemis », mais que certains états émotionnels, tels que la colère, la peur et la frustration, peuvent les amener à se comporter de manière inappropriée, en blessant les autres ou eux-mêmes. C’est pourquoi il est important d’apprendre à gérer ces émotions le plus tôt possible.

Lire aussi :   La pensée positive aide les victimes de harcèlement

– Rouge : signifie stop, et doit être activé avant que l’enfant ne perde complètement le contrôle.

– Jaune : signifie réfléchir, c’est le moment de trouver la solution la plus appropriée au problème à l’origine de la colère ou de la frustration.

– Vert : signifie aller de l’avant et mettre en œuvre la solution, mais toujours de manière responsable et sans blesser les autres.

D’une certaine manière, les couleurs du feu de signalisation représentent les étapes de la gestion des émotions. Au début, vous ressentez ces émotions, puis vous devez les empêcher de prendre le dessus. Ensuite, il y a une phase où il faut réfléchir à ce qui s’est passé, une phase de pause où, au début, des émotions plus négatives peuvent s’accumuler mais qui, peu à peu, se dissipent en laissant à leur place des émotions plus agréables et positives. Enfin, le moment viendra où il sera possible de mettre en œuvre une stratégie d’adaptation raisonnée.

Comment tirer le meilleur parti de cette technique ?

L’enfant ne doit pas percevoir cette technique comme une punition, mais comme un outil utile à son développement. Il est donc important qu’elle ne devienne pas une sorte de « carton rouge » que les parents sortent lorsque l’enfant est sur le point de perdre le contrôle, mais qu’elle encourage réellement l’introspection, de sorte que lorsque l’enfant grandira, ce sera lui qui l’appliquera lui-même.

Pour ce faire, il est essentiel que vous l’aidiez à identifier les signes qui indiquent qu’il est en colère ou frustré. Il doit également apprendre à identifier le « point de non-retour », à partir duquel il perd le contrôle, afin d’être en mesure de s’arrêter avant d’atteindre ce point.

Lire aussi :   Les enfants de 2 ans ont besoin de limites pour grandir de manière équilibrée sur le plan émotionnel.

Au début, lorsque l’enfant est jeune, vous devrez le guider dans cette démarche. Vous devrez non seulement l’arrêter avant qu’il n’atteigne le point de non-retour, mais aussi l’aider à rechercher la cause de sa colère et/ou de sa frustration, ainsi qu’à proposer des solutions plus assertives et lui apprendre à évaluer les conséquences de ses actes.

Une fois que vous aurez maîtrisé cette technique, vous pourrez l’utiliser non seulement pour gérer la colère mais aussi d’autres émotions telles que l’inquiétude, la peur, la déception et la tristesse. Vous pouvez également développer ensemble une série d’activités qui aident votre enfant à se détendre et à reprendre le contrôle, comme utiliser la bouteille de calme, écouter de la musique, pratiquer un exercice de relaxation, compter jusqu’à 100, chanter une chanson, jouer avec votre animal de compagnie… Plus tard, votre enfant réalisera quelles sont les stratégies les plus appropriées pour faire face aux différents types d’émotions.