Le sourire angélique : Quand le nouveau-né sourit pour la première fois

Le sourire est l’un des premiers gestes que fait un bébé à la naissance. En fait, de nombreux enfants sont capables de sourire dans l’utérus dès la 30e semaine de gestation, et deux mois après la naissance, 90 % des bébés ont déjà esquissé leur premier sourire. Cependant, bien que de nombreux parents attendent ce moment avec impatience et soient très excités lorsqu’il se produit, en réalité, ce sourire n’est pas un « vrai » sourire, mais un simple réflexe. C’est ce qu’on appelle le premier sourire du bébé ou le sourire angélique.

Qu’est-ce que le sourire angélique du bébé ?

Le sourire angélique n’est rien d’autre qu’une réponse instinctive du bébé, un réflexe involontaire qui active les muscles des lèvres du bébé, souvent de manière incomplète ou partielle, et qui ne dure que quelques secondes. Cela explique pourquoi les échographies montrent des bébés souriant spontanément dans l’utérus ou pourquoi les nouveau-nés sourient même lorsqu’ils dorment.

En fait, dans de nombreux cas, il suffit de lui caresser la joue ou de l’approcher pour qu’il sourie, bien que cela ne signifie pas que le bébé réponde consciemment, car ce n’est qu’après la deuxième ou troisième semaine de vie que le sourire social apparaît et il faudra attendre 5 mois pour voir son sourire sélectif, dirigé vers une personne spécifique ou en réponse à une situation particulière.

Au contraire, le sourire angélique du bébé n’est qu’un réflexe qui s’active en réponse à certains stimuli physiques ou sensoriels, mais il est encore loin de véhiculer de l’empathie ou du bonheur. Certains spécialistes affirment même qu’il s’agit d’un instinct de survie que les bébés utilisent pour capter l’attention de leur mère et recevoir une protection.

Lire aussi :   Laissez le temps s'arrêter - mes enfants passent en premier

Le passage du sourire angélique au sourire social

Une étude menée par des chercheurs de l’université Birkbeck, au Royaume-Uni, a analysé la fréquence à laquelle les bébés sourient et a révélé que les bébés peuvent sourire environ 37 fois par jour, bien que ce geste soit plus fréquent chez les garçons, qui sourient jusqu’à 50 fois dans une journée. La plupart du temps, ce sourire est motivé par un réflexe involontaire, surtout lorsque le bébé est très petit, et d’autres fois, le bébé ne fait qu’imiter le sourire des adultes.

Ce n’est qu’après la deuxième semaine de vie que le bébé commence véritablement à communiquer par le sourire. À partir de ce moment, il commence à prendre conscience que chaque fois qu’il sourit, les adultes lui prêtent attention et lui donnent ce qu’il veut, il commencera donc à utiliser le sourire pour exprimer ses besoins et communiquer. Cependant, ce n’est qu’après environ cinq semaines de vie que le bébé commencera à sourire pour exprimer son humeur en réponse à des stimuli externes, tels que la voix de sa mère ou un visage familier. À ce stade, son sourire commence à avoir un sens réel, car il exprime une émotion fondamentale.

Cependant, le passage du sourire angélique au sourire social n’est pas un processus purement naturel. Les parents jouent également un rôle fondamental, car plus ils stimulent l’enfant, plus vite il apprendra à communiquer par le sourire. C’est pourquoi il est important qu’à chaque fois que votre bébé sourit, vous lui rendiez le geste. Cela lui permet non seulement de savoir que vous le comprenez, mais aussi de stimuler sa communication extraverbale. En fait, vous pouvez aussi l’encourager à sourire pendant que vous lui parlez d’une voix douce et lente, avec un sourire sur les lèvres.