Comment payer moins pour ouvrir un compte bancaire à son enfant ?

De plus en plus de parents choisissent de nos jours d’ouvrir un compte bancaire pour leurs enfants mineurs. Faire ce choix permet notamment de responsabiliser les enfants, puisque ces derniers seront ainsi amenés à gérer leur propre argent. L’ouverture et l’entretien d’un compte bancaire pour mineur ne sont généralement pas gratuits. Vous devez vous acquitter des frais d’ouverture ainsi que des frais de tenue de compte. Ces derniers peuvent dans bien des cas être assez élevés. Vous envisagez également d’ouvrir un compte bancaire pour votre enfant ? Avant de vous lancer, vous aimeriez bien savoir comment payer moins pour cette ouverture de compte ? Voici quelques conseils qui pourront sans aucun doute vous aider !

Penser au parrainage pour ouvrir un compte en banque

L’un des meilleurs moyens de réduire les frais d’ouverture d’un compte bancaire pour les moins de 18 ans est d’avoir recours au parrainage. Dans le but d’attirer les clients, de nombreuses banques n’hésitent pas à mettre en place différentes stratégies de marketing. L’une de ces stratégies est le parrainage. Il fonctionne sur le même principe que le parrainage classique. En d’autres termes, si vous êtes déjà client de la banque et que cette dernière propose un système de parrainage, vous pouvez en profiter pour parrainer votre enfant. Vous deviendrez donc le parrain et votre enfant sera le filleul. Vous pourrez ainsi tous les deux profiter de nombreux avantages.

Votre filleul, c’est-à-dire votre enfant, recevra tout d’abord une prime de bienvenue. Les démarches à effectuer pour l’ouverture du compte seront réduites. Vous, en tant que parrain, vous bénéficierez d’une prime de récompense. Le montant des primes accordées peut varier d’une banque à une autre. Elles sont généralement comprises entre 50 et 100 euros, voire plus. Le parrainage offre donc de nombreux avantages financiers pour votre enfant et vous.

Lire aussi :   Où acheter un bola de grossesse ?

Comparer les banques et leurs frais

On trouve aujourd’hui des centaines de banques en France et les frais peuvent varier d’une banque à une autre. C’est la raison pour laquelle il peut être judicieux de comparer plusieurs banques et les frais qu’elles appliquent. Pour effectuer cette comparaison, il faut avant tout définir les besoins de son enfant et toutes les prestations dont il pourrait avoir besoin. Une fois que vous les aurez définis, vous pouvez maintenant comparer les frais. Les banques appliquent une multitude de frais. Ils peuvent être divisés en deux catégories : les frais courants et les frais d’incident. Les frais courants rassemblent différents cas tels que :

  • les frais d’ouverture de compte bancaire,
  • les frais de tenue de compte,
  • les frais de retrait dans les distributeurs hors réseau,
  • la tarification des virements, des prélèvements…

Les frais d’incident, quant à eux, sont des frais que la banque peut appliquer lorsque le solde du compte ne vous permet pas d’honorer vos différents paiements. Il peut s’agir par exemple des frais de rejet de chèque, des frais de dépassement de découvert, des frais de blocage de la carte bancaire…

Pour comparer ces frais, on peut se servir des brochures tarifaires et des documents d’information tarifaires des banques que l’on a retenues. On peut ainsi prendre connaissance des tarifs de chaque banque afin de les comparer. Cette méthode peut vous demander énormément de temps. C’est pourquoi nous vous suggérons d’avoir recours à un comparateur de tarifs bancaires en ligne. Ces outils sont gratuits, sans engagement et très faciles à utiliser. Ils vous permettront de gagner du temps.

Le fonctionnement du compte : s’assurer qu’il n’y a pas de frais cachés

De nombreuses banques appliquent des frais bancaires cachés. Il s’agit de frais dont vous n’avez pas connaissance et qui ne sont généralement pas annoncés dès l’ouverture du compte. Ces frais ne sont pas toujours faciles à identifier et vous ne serez réellement informé de leur existence que lorsque vous constaterez qu’ils ont été déduits de votre compte. Les frais bancaires cachés les plus courants sont généralement ceux concernant :

  • la fourniture et la livraison d’une carte de débit,
  • la réédition ou le remplacement d’une carte bancaire,
  • les relevés de compte sous format papier,
  • les commissions d’intervention,
  • les alertes sur la situation du compte par SMS,
  • l’accès aux services bancaires en ligne,
  • les virements instantanés,
  • la réédition du code secret,
  • les opérations bancaires à l’étranger…
Lire aussi :   Quelle taille de vêtements pour votre bébé ?

Il s’agit là d’une liste non exhaustive, car ces frais sont en réalité nombreux. Prenez donc le temps de vous renseigner auprès de la banque sur le fonctionnement du compte que vous vous apprêtez à ouvrir. Il ne faut pas non plus hésiter à poser toutes les questions nécessaires aux banquiers afin de s’assurer qu’il n’y a aucuns frais dont vous n’êtes pas informé.

Quel type de carte bancaire choisir pour son enfant ?

De nos jours, la majorité des achats se font en ligne. C’est la raison pour laquelle, l’idéal serait de prendre une carte bancaire pour son enfant. Cependant, étant donné les nombreuses offres disponibles en matière de cartes bancaires, il peut parfois être difficile de faire le bon choix. Voici donc quelques conseils qui vous permettront de choisir la carte idéale pour votre enfant.

Le type de carte bancaire

Il existe différents types de cartes bancaires :

  • la carte de retrait : cette carte peut être associée à un compte bancaire ou à un livret jeune. Elle permet uniquement de retirer de l’argent aux distributeurs automatiques.
  • la carte bancaire prépayée : cette carte n’a pas forcément besoin d’être liée à un compte bancaire et votre enfant pourra dépenser uniquement l’argent qui y a été déposé. Elle permet donc de contrôler ses dépenses. Toutefois, les frais liés à son utilisation peuvent être très élevés.
  • la carte de débit : cette carte permet de retirer de l’argent aux distributeurs et d’effectuer des achats en ligne ou dans les magasins physiques. Elle offre une véritable autonomie à l’enfant et peut être bloquée à la demande.
  • la carte à autorisation systématique : avec cette carte, le solde est vérifié à chaque transaction, ce qui permet d’éviter les situations de découvert bancaire. Elle est idéale pour les mineurs.
Lire aussi :   Grossesse : quand commencer l'aménagement de la future chambre de bébé ?

Pour choisir la carte qui convient, il vous revient de peser les pour et les contre afin de choisir la mieux adaptée aux besoins de votre enfant.

Les conditions de souscription et le prix de la carte

Les conditions de souscription et le prix des cartes bancaires peuvent varier d’une banque à une autre. C’est pourquoi il faut prendre le temps de comparer les prix et les conditions proposés par chaque banque en matière de cartes. Vérifiez également tous les autres frais liés à la carte bancaire. Cela vous permettra de trouver la meilleure offre et la meilleure carte du marché.

Apprendre à son enfant à établir un budget

Avant d’ouvrir un compte bancaire à son enfant, il faut lui apprendre à gérer son budget. Il pourra ainsi bien gérer son argent et éviter de se retrouver à découvert une fois que vous lui aurez ouvert un compte bancaire. Pour lui apprendre à gérer son budget, commencez par les bases. Montrez-lui par exemple la différence entre une dépense régulière et une dépense ponctuelle. Apprenez-lui l’importance de l’épargne ainsi que la manière dont il devrait procéder pour hiérarchiser ses dépenses.

Il faut ensuite faire participer son enfant à l’établissement du budget familial. Il saura ainsi comment l’argent est reparti et géré à la maison. Enfin, n’hésitez pas au début à l’aider à gérer son argent. Il apprendra ainsi beaucoup de vous et à la longue, il pourra commencer à gérer lui-même son compte.