Notre avis sur la Poussette Kinderkraft Moov

La Kinderkraft MOOV 3 en 1 se hisse dans le haut du panier parmi les poussettes évolutives, c’est-à-dire celles qui peuvent être utilisées de la naissance à environ trois ans pour nos enfants. Il est rare de découvrir un ensemble qui offre une qualité spécifique à un coût très raisonnable d’environ 250€. Ainsi, cette poussette est livrée avec une nacelle qui peut être transformée en hamac et une coque qui peut être utilisée pour le transport en véhicule.

Voici notre avis après avoir utilisé le modèle MOOV trio de Kinderkraft pendant un an.

Caractéristiques de la poussette Kinderkraft

Cette poussette est attrayante à première vue et est proposée en trois couleurs. Selon le modèle, le guidon est en similicuir noir ou marron, ce qui ajoute une touche de sophistication sans tomber dans l’excès. Il peut vous accompagner dans vos randonnées rurales grâce à ses roues avant de taille moyenne et ses deux énormes roues arrière dotées d’amortisseurs. Mais voici ce qu’elle offre de plus :

  • Sa fabrication : La structure en acier de la Kinderkraft MOOV 3 en 1 offre une excellente résistance et stabilité. Bien que la poussette pèse plus que la normale (18 kg), elle offre une stabilité exceptionnelle.
  • Sa maniabilité : Des amortisseurs sont donc inclus dans les grandes roues. Celles de devant peuvent tourner à 360 degrés, et vous pouvez aussi les bloquer directement. Un frein central permet de bloquer facilement l’ensemble de la poussette si nécessaire. Le châssis est simple à manipuler, tant lors du dépliage que du pliage. La nacelle ou le cosy peuvent alors être installés, et selon vos préférences, vous pouvez choisir l’une des trois positions d’inclinaison : allongé, demi-assis ou assis. En outre, le guidon peut être modifié pour s’adapter à votre taille. La capote de la poussette est de grande taille et est facile à enrouler ou à dérouler. Sous la nacelle, il y a un grand espace de rangement qui est parfait pour stocker des objets. Enfin, selon vos préférences ou celles du bébé, vous pouvez laisser ou enlever l’arceau de sécurité.
  • Sa nacelle : La nacelle apporte du confort au nourrisson qui peut y dormir paisiblement alors qu’il est allongé face à vous. Les capotes extensibles peuvent protéger le nouveau-né de son environnement. Cette poussette canne est dotée d’une nacelle qui peut être transformée en poussette hamac lorsque l’enfant a neuf mois. Votre jeune sera maintenu en place en position assise par un harnais qui l’empêchera de glisser. L’arceau de sécurité l’empêchera de basculer facilement.
  • Sa coque : Vendue avec la coque Mink, vous pourrez l’utiliser sur le châssis de la poussette en position allongée ou semi-assise, ainsi que dans la voiture en mode dos à la route (jusqu’à 13 kg). Pour les grands dormeurs, la nacelle sera toujours préférée.
  • Son confort : Le trio MOOV de Kinderkraft offre un excellent confort aux parents et aux nourrissons dans la nacelle. Elle rendra votre voyage agréable grâce à son excellente mobilité et ses nombreuses inclinaisons possibles. Sa capote est également équipée d’une vitre, permettant aux parents de surveiller leur enfant.
  • Sa sécurité : D’une part, sa stabilité est renforcée par sa solidité. Cependant, comme nous l’avons vu, un arceau permet de sécuriser le nourrisson. Ce dernier a la possibilité de partir en cas de besoin.
  • Ses extras : Cet article est livré avec une chancelière (couvre-jambes), un habillage pluie, un adaptateur pour le siège, une moustiquaire et un sac à langer (ou capuche).
Lire aussi :   A quel âge peut-on donner une piscine à balles à un bébé ?

Quel est le prix de cette poussette ?

Nous vous mettons ci-dessous un lien qui vous permet de comparer en temps réel les meilleurs prix des vendeurs proposant la poussette Kinderkraft.

Ce que nous avons aimé et moins aimé de la Poussette Kinderkraft Moov 3 en 1

La Kinderkraft MOOV 3 en 1 est un produit très apprécié avec plus de 1370 avis, et on comprend pourquoi. Ainsi, elle obtient un score respectable de 4,4/5, et les consommateurs en sont généralement satisfaits. Parfois, des problèmes de crevaison (lors de la livraison ou quelques mois plus tard) apparaissent, ainsi qu’un produit encore un peu lourd et parfois difficile à utiliser.

Ce qu’on a aimé

  • Son format 3 en 1, une nacelle et une poussette hamac
  • Sur des amortisseurs, une grande roue pneumatique
  • Inclinaisons couchée, semi-assise ou assise modifiables d’une seule main ; roues avant qui tournent à 360 degrés
  • Réglages faciles du guidon
  • Mécanisme de pliage simple
  • Harnais à 5 points avec arrêt central lors de la poussée de la poussette
  • Arceau de sécurité
  • coque (ou douillette) ECE R44 0+ groupe vison panier de rangement, 13 kilogrammes.
  • la fenêtre de la capote
  • Simple à laver en machine
  • Rapport qualité-prix

Ce qu’on a moins aimé

  • manipuler les poissons un peu parfois
  • Les roues ne sont pas infaillibles, et les changer peut demander beaucoup de temps et d’efforts.
  • Même plié, le châssis est un peu grand.

Notre avis sur cette poussette Kinderkraft

Nous avons eu une expérience positive avec la Kinderkraft MOOV 3 en 1. Le mécanisme de pliage est assez simple, et la possibilité de contrôler les inclinaisons d’une seule main est vraiment très utile. Bien que la poussette et son châssis soient assez grands, il y a trois poussettes, pas une seule. Bien que cela prenne un peu de place dans le véhicule, cela n’a pas posé de problème pour nous.

Nous avons pu faire de petites sorties en ville et à la campagne en utilisant cette poussette. Les grandes roues et les ressorts assurent une excellente stabilité, ce qui permet à bébé de dormir sans être dérangé. En ville, la mobilité a parfois été difficile, et le panier peut être oppressant par moments, en fonction de vos déplacements. Dans l’ensemble cependant, il se glisse généralement toujours sur moi et je n’ai que rarement besoin de le pousser.

Enfin, les textiles sont agréables au toucher et souples. Bébé est tout à fait à l’aise dans la nacelle, et le guidon en cuir écologique réduit la transpiration lors des journées chaudes.

Lire aussi :   Comment porter un bola pendant la grossesse ?

Quand on considère la qualité de cette poussette 3 en 1 et le fait que les coûts des autres concurrents pour un produit similaire peuvent atteindre 600€, le prix de cette poussette est vraiment raisonnable.

Facteurs à prendre en compte lors du choix de votre poussette

Surtout si c’est la première fois que vous achetez une poussette, le marché des poussettes est sans aucun doute celui qui vous surprendra le plus. Il existe de nombreuses marques, de nombreux modèles et de nombreuses combinaisons qui visent à répondre aux différentes phases de développement de vos enfants. Avant de commencer votre recherche, gardez à l’esprit les deux facteurs suivants :

  • L’âge de votre enfant : chaque produit ne convient qu’à une certaine tranche d’âge de votre enfant. Vous pouvez utiliser certains produits adaptables de la naissance jusqu’à ce que votre enfant ait environ 4 ans.
  • Votre besoin : Vous pourrez vous orienter vers des produits spécifiques plutôt que d’autres selon que vous vivez en ville ou à la campagne, ou que vous aimez vous promener fréquemment. Si vous ne vous déplacez pas souvent, l’achat d’un trio combiné peut s’avérer inutile.

Les différents types de poussettes disponible

Il peut être difficile de comprendre certaines choses au début, en raison de toutes les informations et de la variété des poussettes accessibles. Pour mieux vous comprendre, considérez les détails suivants :

Les termes employés par les fabricants des poussettes

  • La nacelle : Ce type de poussette s’utilise à plat, en position de sommeil, et il permet de voyager avec votre nouveau-né jusqu’à ce que l’enfant ait environ 6 mois.
  • L’hamac : c’est le siège de la poussette.
  • Les poussettes cannes : souvent appelées poussettes hamac, sont les poussettes traditionnelles. Elles se plient (souvent) verticalement, c’est pourquoi on les appelle des cannes. Elles commencent à fonctionner vers neuf mois.
  • Le châssis : c’est le cadre de la poussette. Ils vous permettent de passer, par exemple, d’un cosy à une nacelle/un hamac.

Poussettes premier et deuxième âge

Les poussettes premier âge sont les nacelles qui peuvent voyager avec votre nouveau-né jusqu’à l’âge de six ans.

Les poussettes du deuxième âge sont des poussettes à hamac ou à canne inclinable qui ne peuvent être utilisées qu’à partir de neuf mois environ, car elles peuvent faire face au monde extérieur. (Lorsque votre enfant est capable de se tenir debout tout seul à partir d’une position assise).

Poussette intégrée

Les poussettes évolutives, également appelées poussettes combinées duo ou trio, sont souvent équipées d’un hamac et d’une coque pour une configuration duo et d’une option de nacelle supplémentaire pour une configuration triple. Afin de favoriser le développement de votre enfant.

Poussettes multi-sièges

Les poussettes multi-sièges sont la meilleure option si vous avez des jumeaux ou des triplés. Voyez si vous pouvez, par exemple, enlever l’un des sièges pour vous transformer en poussette mono si nécessaire, que vous voyagiez en file indienne ou côte à côte.

Maniabilité et ergonomie

Assurez-vous que les mécanismes de pliage et de dépliage de la poussette sont simples et rapides à utiliser. De préférence, les dimensions de la poussette ne doivent pas être trop importantes lorsqu’elle est pliée.

Lire aussi :   L'huile d'onagre pour tomber enceinte

Le poids : La maniabilité de la poussette est encore améliorée par son poids réduit. Son transport sera également plus simple. Les poussettes cannes sont les plus légères et souvent petites. Les poussettes triples ou doubles sont souvent plus lourdes.
Les grandes roues pneumatiques sont souvent les plus confortables et permettent une utilisation en milieu rural. Les poussettes à trois roues sont souvent plus maniables, contiennent des amortisseurs de chocs et sont adaptées à une utilisation en milieu rural.

La sécurité des poussettes

Normes : NF S54-001 et EN 1888 sont deux normes, l’une française et l’autre européenne, que vous pouvez utiliser pour évaluer la fiabilité d’un produit. Ces deux exigences garantissent la longévité de la poussette (capacité à rouler), la tenue du harnais, l’efficacité des freins, la probabilité de blessures ou de risques de pincement, et enfin la détachabilité des composants. Après avoir été renforcée en 2013, la norme EN 1888 est désormais applicable à tous les nouveaux modèles.

Cadre : Vérifiez que la nacelle est bien soutenue par une structure solide, ou châssis.

Arrimage : Un arceau de sécurité est un élément de défense essentiel. Si vous décidez qu’il n’est pas indispensable, vous pouvez le supprimer.

Confort

Inclinaisons : Selon l’âge de votre enfant, les différents degrés d’inclinaison – couché, semi-assis et assis – jouent un rôle indiscutable dans le confort que vous pouvez lui offrir.

Les textiles : Sachant qu’un bébé dort en moyenne 18 à 20 heures par jour et qu’il pourra passer un temps considérable dans la nacelle, la qualité des tissus et le confort du matelas sont des considérations importantes.

Lavable : Soyez prudent, car certains produits ne permettent pas un entretien simple. Soit les housses ne peuvent pas être retirées de la poussette, soit elles doivent être lavées à la main. Privilégiez les housses qui peuvent être lavées en machine et facilement retirées.

Plan de dépenses

Les poussettes sont l’un des articles dont les prix varient le plus. On trouve de tout, de 100 à plus de 1000 euros. Toutefois, comme des articles extrêmement beaux peuvent être obtenus pour seulement 200 euros, le prix n’est pas nécessairement un indicateur fiable de la qualité.

Sachez que le prix sera différent de celui d’un combo duo ou trio, et sera probablement un peu plus élevé, si vous voulez simplement acheter une poussette de deuxième âge.

Autres conseils pour utiliser parfaitement sa poussette

  • Le pot d’échappement : Une poussette dont le châssis est un peu plus haut est toujours préférable à une poussette dont le siège est au niveau des gaz d’échappement.
  • Évitez d’acheter des poussettes d’occasion car elles peuvent être trop vieilles et ne plus répondre aux normes de sécurité.
  • Lorsque vous utilisez le harnais, pensez toujours à bien attacher votre enfant et à lui inculquer ce réflexe. Cela l’empêchera de tomber accidentellement.
  • Pour éviter que la poussette ne bascule, n’accrochez pas trop de sacs au guidon.
  • Si votre enfant est trop jeune pour s’asseoir, évitez de le mettre en position assisse (uniquement à partir des 9 mois).