Comment avancer l’accouchement de manière naturelle ?

La plupart des naissances ont lieu entre la 37e et la 40e semaine de grossesse. En fait, à partir de 36 semaines, le bébé peut arriver à tout moment, car tous les organes et systèmes du bébé sont formés et fonctionnent bien. À ce stade, son système immunitaire est en train de mûrir pour combattre les infections qui l’attendent en dehors de l’utérus et ses os sont suffisamment solides. En fait, le bébé est probablement déjà positionné avec sa tête sur le bassin, attendant le bon moment pour naître.

Cette période se déroule généralement de manière naturelle, mais elle peut parfois être prolongée jusqu’à 42 semaines, lorsque les médecins interviennent et provoquent la naissance de manière artificielle pour éviter des complications de santé pour la mère et le bébé. Bien que la meilleure option soit généralement de laisser la nature suivre son cours et/ou de faire confiance au jugement des spécialistes, il existe quelques astuces simples pour faciliter la dilatation et accélérer le moment de l’accouchement de manière sûre et sans risque, que vous pouvez mettre en pratique entre la 38e et la 40e semaine de grossesse.

5 remèdes pour faire avancer votre travail naturellement et sans risque

L’une des astuces naturelles que les grands-mères utilisaient pour accélérer l’accouchement consistait à consommer des épices et des aliments épicés. Bien que la science n’ait pas prouvé son efficacité, on pense que la nourriture épicée stimule le mouvement intestinal et, avec lui, les contractions qui sont le prélude à l’accouchement. Toutefois, comme les aliments épicés augmentent également le risque d’hémorroïdes et peuvent provoquer des brûlures d’estomac, voici d’autres conseils qui peuvent également être utiles.

Lire aussi :   10 animations amusantes pour animer une Baby Shower

1. marcher tous les jours

Saviez-vous que marcher à un rythme modéré pendant au moins 30 minutes trois fois par semaine peut vous aider à accoucher plus tôt ? Une étude menée à l’hôpital universitaire Santa Maria de Lisbonne a révélé que la marche à partir de 38 semaines de gestation favorise non seulement le travail naturel et spontané, mais réduit également la probabilité d’une intervention chirurgicale pendant le travail.

En effet, lorsque vous bougez, le diamètre du canal de naissance augmente et les muscles pelviens se détendent, tandis que le bébé descend et se place dans la bonne position dans le canal de naissance. Cependant, il est important de ne pas abuser de l’exercice physique pour éviter les blessures, éviter l’épuisement et contrôler la production d’adrénaline, une hormone qui peut retarder le travail.

2. Stimuler les mamelons

Une autre des astuces naturelles pour avancer le moment du travail est de stimuler les mamelons, en fait, c’est une technique qui est également utilisée pour provoquer le travail. Son efficacité est due au fait que la stimulation des mamelons libère de l’ocytocine, une hormone sécrétée naturellement par les femmes, qui non seulement accélère la dilatation du col de l’utérus, mais aussi déclenche le travail.

Vous pouvez stimuler les mamelons de différentes manières, en les frottant avec la paume de votre main puis en les étirant légèrement, en les frottant du bout des doigts ou en utilisant un tire-lait. L’idée est de simuler la succion du bébé lors de l’alimentation. Pour de meilleurs résultats, mettez-vous en position détendue et massez les deux seins pendant 10 à 15 minutes, 1 à 3 fois par jour.

Lire aussi :   Que faire si je suis enceinte et que je prends toujours la pilule contraceptive ?

3. prenez des bains d’eau chaude.

Non seulement les bains chauds vous aident à vous vider l’esprit et à détendre votre corps, mais ils contribuent également à faire avancer naturellement le travail. En effet, l’eau chaude augmente la production d’endorphines, tout en réduisant les tensions et en facilitant la relaxation des muscles pelviens. C’est également un excellent exercice pour améliorer la circulation sanguine et l’oxygénation du fœtus, tout en abaissant la pression artérielle et en réduisant le risque de complications pendant le travail.

C’est également une bonne pratique pour réduire les désagréments de la fin de la grossesse et soulager la douleur des contractions. C’est ce qu’a montré une étude portant sur 108 femmes, dont un groupe a pris un bain pendant environ 60 minutes. En comparant les effets du bain à ceux d’un groupe expérimental, les femmes qui avaient pris le bain étaient plus détendues et ressentaient moins de douleur que celles qui ne l’avaient pas pris.

4. Avoir des rapports sexuels réguliers

Un mythe très répandu veut que, pendant les dernières semaines de la grossesse, il ne faille pas avoir de relations sexuelles car cela pourrait affecter le bébé, mais la vérité est que, à moins d’avoir une grossesse délicate, cette pratique est non seulement sûre mais bénéfique. Faire l’amour pendant les dernières semaines de la grossesse est l’un des meilleurs moyens de déclencher le travail de manière naturelle et agréable.

En effet, l’activité sexuelle stimule mécaniquement le col de l’utérus et favorise sa dilatation. En outre, le sperme contient de grandes quantités de prostaglandines, qui jouent un rôle très important dans l’accouchement car elles favorisent la maturation du col de l’utérus et déclenchent les contractions qui déclenchent le travail. Il convient de noter que si vous ne vous sentez pas à l’aise lors des rapports sexuels à ce stade, vous pouvez toujours recourir à la stimulation des zones érogènes et aux préliminaires.

Lire aussi :   Est-il vrai qu'il y a des enfants qui n'aiment pas leurs parents ?

5. Pratique du yoga et/ou du Pilates

Les avantages du yoga et/ou du Pilates pour l’accouchement sont indéniables. La pratique de ces exercices renforce les muscles du plancher pelvien, améliore l’élasticité et le contrôle des muscles vaginaux, apporte une plus grande souplesse à la zone abdominale et renforce les jambes, ce qui vous aide à mieux supporter la prise de poids pendant la grossesse. Sa pratique permet également de détendre les tensions, de réduire la pression sanguine et d’améliorer la circulation sanguine, préparant ainsi le corps de la femme à ce moment.

Cependant, certains exercices, comme les mouvements de ballon de Pilates, sont réputés excellents pour aider le bébé à se placer dans la bonne position dans le canal de naissance. Ils facilitent également la dilatation du canal de naissance et stimulent le début des contractions. Cependant, il est important de garder à l’esprit que tous les exercices ne sont pas adaptés, il est donc recommandé de consulter un spécialiste du yoga et/ou du Pilates pour les femmes enceintes afin qu’il vous guide sur les meilleurs exercices et postures pendant cette étape.