Les femmes qui travaillent sont aussi des mères qui s’occupent de leurs enfants à la maison.

Les mères au foyer ont-elles tout le temps libre qu’elles souhaitent ? La réponse est claire : NON. Les mères au foyer sont des mères qui, bien qu’elles ne paient pas de cotisations de sécurité sociale et que leur travail ne soit pas reconnu socialement, travaillent également. Ils ont également un emploi du temps qu’ils doivent respecter afin de pouvoir faire face à toutes les tâches domestiques et aux exigences de la vie quotidienne. Eux aussi sont épuisés à la fin de la journée.

Une mère au foyer est aussi une femme qui travaille.

Ce n’est pas parce que vous n’avez pas de salaire à la fin du mois que vous ne travaillez pas. Oui, vous ne travaillez peut-être pas et ne payez pas de cotisations de sécurité sociale et de nombreux envieux penseront que vous avez tout le temps du monde pour aller à la salle de sport, vous promener, regarder la télévision ou simplement traîner en pyjama. Peut-être que si vous n’avez qu’un seul enfant, vous pouvez faire certaines de ces choses de temps en temps (comme lorsqu’une personne travaille et a du temps libre en dehors des heures de travail), mais si vous avez plus d’un enfant… Les choses changent radicalement et le temps passe très vite.

S’il est vrai que les mères qui travaillent travaillent à l’extérieur et à l’intérieur du foyer dans de nombreux cas, une mère au foyer n’est pas moins une mère au foyer si elle ne travaille pas à l’extérieur du foyer. Les corvées doivent quand même être faites. Une femme qui travaille à l’extérieur peut être aidée à la maison par son partenaire et les tâches sont réparties en fonction du temps disponible à la maison (c’est normal), mais une femme qui reste à la maison se décharge de toutes les tâches sur elle, comme si c’était son travail, pour que la maison et les enfants soient toujours prêts. Et que se passerait-il si elle ne le faisait pas ?

Lire aussi :   L'importance de célébrer la fête des grands-mères et des grands-pères

Une société compliquée

Toutes les mères qui travaillent à l’extérieur ou à la maison doivent lutter contre une société qui ne comprend pas l’importance de la conciliation familiale. De nombreuses femmes sacrifient leur carrière pour s’occuper de leurs enfants parce qu’il est impossible de concilier leur emploi du temps avec le travail qu’elles faisaient avant de devenir mères. Même si cela signifie jongler pour joindre les deux bouts avec un seul salaire à la maison.

Mais d’un autre côté, il y a aussi des mères qui élèvent leurs enfants, qui ont du temps pour le foyer et qui continuent aussi à gravir les échelons de leur carrière. Mais tout n’est pas si beau, cela dépend du secteur de travail ou de la vie que l’on a choisi d’avoir, mais beaucoup de mères restent à la maison et deviennent des femmes au foyer.

Seulement les femmes ?

Mais pourquoi ne parler que des femmes qui restent à la maison ? Aujourd’hui, il y a aussi beaucoup d’hommes qui décident de rester à la maison pour que les femmes puissent accomplir leurs tâches professionnelles… Ces hommes qui font aussi le ménage et s’occupent des enfants et qui ne paient pas non plus de cotisations : ils travaillent aussi. Ils ne sont pas payés, mais cela n’enlève rien à l’importance de leur travail à domicile.

Un travail qui, qu’il soit effectué par des hommes ou des femmes, est le plus important qu’une personne puisse faire dans sa vie. S’occuper d’un foyer et élever des enfants est le plus merveilleux investissement en temps que l’on puisse faire : voir une famille s’épanouir et s’attacher à ce qu’elle le fasse.

Lire aussi :   Appel de l'ange pour les femmes enceintes : légende, couleurs et leur signification

Les choses doivent changer

La réalité est que notre pays doit changer beaucoup en termes de politiques de conciliation sociale… Une femme (ou un homme, selon le cas) ne devrait pas avoir à combiner travail et maternité, ni à renoncer à l’un ou l’autre aspect. Les femmes ou les hommes qui restent à la maison pour s’occuper de leurs enfants devraient également être tenus de payer des cotisations de sécurité sociale et avoir un salaire pour assurer une bonne vie de famille.

Il y a d’autres pays à suivre en exemple (comme la Norvège) où les mères ont plus d’un an de congé de maternité par rapport aux 16 semaines en France et peuvent également être payées à 100% de leur salaire pendant la majeure partie du congé et à 80% pour le reste. Le père peut également bénéficier de 32 jours calendaire de congé paternel avec 100 % de son salaire.

Il y a beaucoup de politiques sociales qui doivent changer dans notre pays… Parce qu’il semble qu’une femme ou un homme qui reste à la maison et travaille n’a droit à rien… Et il ou elle devrait avoir les mêmes droits ! Et puis, quand ils veulent reprendre le travail, personne ne doit leur mettre des bâtons dans les roues parce qu’ils ont décidé de s’occuper de leur famille !