7 phrases Montessori à utiliser avec vos enfants

Lorsque nous parlons de Montessori, nous faisons référence à une philosophie de l’éducation… c’est une façon de voir le monde et le développement des enfants. Les enseignants Montessori utilisent un langage qui respecte profondément les enfants et leur fournit des attentes cohérentes à la mesure de leurs moyens.

Les mots qu’ils choisissent sont bien pensés pour motiver les enfants à être meilleurs, à avoir une pensée critique et à être indépendants. Mais ce qu’ils cherchent avant tout à travers leurs paroles, c’est de motiver intrinsèquement les enfants, c’est-à-dire d’éveiller leur curiosité innée.

Nous aimerions vous montrer ici quelques phrases que les enseignants Montessori utilisent normalement afin que vous puissiez les utiliser avec vos enfants tous les jours. Ainsi, vous pourrez motiver vos enfants dans leur apprentissage, non seulement sur le plan scolaire, mais aussi sur le plan personnel.

Phrases Montessori à dire à vos enfants

Voici quelques-unes des meilleures phrases Montessori que vous pouvez dire à vos enfants tous les jours. Ils grandiront heureux et se sentiront capables de faire des choses, selon leur propre rythme d’évolution.

1. Vous faites bien

Dans la philosophie Montessori, on évite de dire aux enfants des choses comme « bien fait » ou « bon travail » mais, en revanche, on leur dit à quel point ils ont bien fait le processus, par exemple s’ils ont été très concentrés ou s’ils ont fait leurs devoirs avec soin pour bien les faire. L’éloge porte sur le travail plutôt que sur les résultats. Cela permet d’inculquer aux enfants un état d’esprit de croissance où ils réalisent qu’ils peuvent s’améliorer par leurs propres efforts.

Par exemple, au lieu de dire à un enfant : « Tu es très bon », vous diriez quelque chose comme : « J’ai remarqué que tu as été gentil avec ton frère en partageant ton jouet avec lui. » De cette façon, vous lui montrez son bon comportement mais vous ne le jugez pas.

2) Que pensez-vous de ce que vous faites ?

Dans la méthode Montessori, l’enfant est son propre professeur. Les enseignants ne sont que des guides pour donner des leçons et aider l’enfant dans son processus, mais c’est l’enfant qui doit découvrir les choses par lui-même grâce à un bon environnement d’apprentissage. Il est nécessaire d’encourager l’auto-analyse à tout moment pour que cela se produise réellement.

Lire aussi :   Activités à faire avec un bébé de 5 à 9 mois

Par exemple, si un enfant choisit de dessiner une maison, on lui demande ce qu’il en pense, pourquoi il a choisi d’utiliser ces couleurs et pas d’autres, quelle est sa partie préférée du dessin, etc. Il apprendra ainsi à évaluer lui-même son travail au lieu de rechercher l’approbation aveugle des autres.

3. Où pourriez-vous chercher cela ?

L’indépendance est la clé de la philosophie Montessori et doit être présente dans tous les domaines de la vie de l’enfant. Le but, en tant qu’adultes, est d’aider les enfants à faire les choses par eux-mêmes. Bien qu’il puisse être plus facile de répondre à la question d’un enfant sur l’endroit où se trouve un objet ou sur la manière de le faire, il est préférable de répondre à sa question par une autre question afin d’encourager l’esprit critique.

Par exemple, vous pouvez dire des choses comme : « Où pourriez-vous chercher cela ? » ou « Êtes-vous sûr de vouloir faire la tâche de cette façon ou voulez-vous changer quelque chose ? ». Bien que cela puisse prendre un peu plus de temps, il vaut la peine que les enfants apprennent à prendre leur propre initiative.

4. Pour quelle partie voulez-vous que je vous aide ?

Dans la philosophie Montessori, les enfants sont responsables et apprennent à être fiers de ce qu’ils font dans leur environnement, comme le nettoyage ou le rangement. Parfois, une grande quantité de travail peut être trop importante pour les enfants. Dans ce cas, il est important de demander à l’enfant quelle partie de ses devoirs il souhaite que nous l’aidions. Cela ne signifie pas faire les choses à sa place, mais plutôt qu’il remarque que nous sommes ensemble, que nous restons à ses côtés, mais que la tâche est accomplie par lui même si nous l’aidons en partie.

Par exemple, si votre enfant est fatigué mais qu’il doit ramasser toutes les voitures sur le sol, vous pouvez lui dire quelque chose comme : « Je vais ramasser toutes les voitures jaunes et tu ramasses les voitures bleues ».

Lire aussi :   La théorie de l'attachement de John Bowlby

5. Chez nous, nous…

Dans les écoles Montessori, on utilise la phrase « Dans notre classe, nous… », mais dans ce cas, vous devrez adapter la phrase à la maison en utilisant « maison » au lieu de « classe ». C’est une petite phrase qui est essentielle pour rappeler aux enfants leur appartenance à la communauté et les règles qu’ils doivent suivre pour une bonne coexistence. Plutôt que de donner des ordres, ils ne font que rappeler des constats factuels sur le fonctionnement d’une communauté, en l’occurrence notre famille.

Par exemple, au lieu de donner un ordre qui peut devenir agressif selon le ton sur lequel il est dit, « Assieds-toi », on peut utiliser la phrase « Chez nous, on s’assied en mangeant ». Comme tous les enfants et toutes les personnes, ils veulent faire partie d’une communauté, alors rappelez-leur comment nous travaillons. Ils seront beaucoup plus disposés à coopérer. Au lieu de dire « Arrête de sauter sur le canapé », vous pouvez dire : « Chez nous, nous nous asseyons gentiment sur le canapé ».

6. Je t’ai vu essayer si fort

Il est très important que vous vous concentriez sur le processus et non sur le résultat, qui est la clé de l’apprentissage et du développement des enfants. C’est un élément clé de la philosophie Montessori. Évitez la reconnaissance absolue avec des phrases telles que : « Bon travail » ou « Comme c’est beau », ou même : « C’est parfait ».

Ces phrases que nous venons de mentionner ne reconnaissent pas l’effort puisqu’elles se concentrent uniquement sur le résultat final sans tenir compte du processus qui a dû être suivi pour y parvenir. La propreté, l’ordre, l’amélioration de l’écriture, etc. ne sont pas pris en compte.

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de toujours tenir compte de l’effort de l’enfant. L’enfant sera ainsi motivé pour faire mieux la prochaine fois, quels que soient les résultats. En fait, avec une bonne motivation, les résultats positifs viendront d’eux-mêmes.

Pour ce faire, l’idéal est d’utiliser des phrases spécifiques et concrètes, en oubliant les mots plus généraux. Voici quelques phrases que vous pouvez utiliser :

  • « J’ai vu que vous avez fait de gros efforts. »
  • « J’ai remarqué que tu traitais mieux ton frère et que tu partageais tes jouets. »

Reconnaissez le comportement, mais ne le qualifiez en aucune façon. Au lieu de dire : « Tu es le meilleur lecteur », vous pouvez dire des choses comme : « J’aime la façon dont tu as compris l’histoire et dont tu me l’as expliquée avec tes propres mots.

Lire aussi :   Des filles qui ressemblent à des femmes : comment l'hypersexualisation affecte-t-elle le développement des enfants ?

Appliquez la pédagogie Montessori avec ces phrases.

7. Suivez votre rythme

C’est une question de confiance en soi. L’enfant doit reconnaître et savoir (pour autant que vous le lui permettiez) quand le moment est venu pour lui d’être capable de faire certaines choses et d’acquérir certaines compétences. En ce sens, l’enfant fixe son propre rythme et son intérêt pour l’apprentissage et les guides (les parents) l’accompagnent dans ce processus.

Il s’agit de respecter leur rythme, de toujours comprendre la raison de leur comportement. Tous les enfants n’ont pas le même rythme d’apprentissage et c’est très bien ainsi. Certains peuvent apprendre à lire à l’âge de quatre ans et d’autres pas, certains peuvent marcher à l’âge d’un an et d’autres pas avant… Et c’est très bien ainsi.

Chaque enfant est unique et a ses propres particularités. Il a ses propres intérêts, ses propres besoins, ses propres passions et ses capacités personnelles. Tout cela se fait à son propre rythme et en le respectant à tout moment en tant qu’individu unique dans le monde.

De la même manière, il est important de protéger la concentration des enfants selon la philosophie Montessori. Des rythmes et des temps doivent être établis pour qu’ils puissent prêter attention, dans la mesure de leurs capacités, aux choses et aux activités qu’ils comprennent. Si votre enfant se concentre sur quelque chose de précis, ne l’interrompez pas ! Respectez la concentration importante qu’ils ont à ce moment-là.

N’oubliez pas que la concentration est la base de la pensée créative et de la stimulation de l’imagination des enfants, qui est fondamentale pour le développement global de l’enfant !

Enfin, et en guise de conclusion, nous voulons vous dire que Montessori n’est pas seulement un courant éducatif, comme nous l’avons mentionné à plusieurs reprises, c’est toute une philosophie ! C’est une façon de voir et d’être avec les enfants. Même si vos enfants ne vont pas dans une école Montessori, si vous pensez que c’est la bonne façon de les élever, n’hésitez pas à appliquer ces réflexions dans la vie quotidienne de votre famille.