La Microkiné pour le bien-être des bébés

La microkiné ? Certains pourraient penser que c’est juste une autre méthode parmi tant d’autres pour apaiser les maux de nos chers petits. Mais il y a bien plus à découvrir derrière ce nom. Plongeons-nous dans cette approche encore peu connue.

Un enfant qui ne trouve pas le sommeil, nuit après nuit. Toutes les solutions possibles ont été explorées, sans le moindre succès. Puis, la microkiné a croisé notre chemin. Au départ, nous étions remplis de doutes quant à son efficacité. Mais donner une chance à cette méthode, c’est s’ouvrir à une communication inédite, une danse entre le physique et le mental, entre le corps et son histoire.

Imaginez un instant que vous apportiez votre ordinateur défectueux à un technicien. Vous êtes à bout, expliquant que malgré toutes vos tentatives, rien ne fonctionne. Et ce technicien, avec une aisance déconcertante, remet votre machine en état en un clin d’œil.

La microkiné opère de la même manière. En quelques séances, le praticien s’efforce de purifier et de réinitialiser la mémoire corporelle, offrant un nouveau départ.

Dans quels cas faut-il demander l’avis d’un micro-praticien en pédiatrie ?

Dans le cas où le bébé semble souffrir ou être mal à l’aise pendant les repas ou le sommeil, le micropraticien intervient soit à titre préventif (il analyse le nouveau-né et rétablit les déséquilibres), soit à titre thérapeutique (il évalue le nourrisson et rétablit les déséquilibres).

Dans les situations suivantes, il est souvent préférable de consulter un micropraticien :

  • coliques chez l’enfant (ou pleurs intenses après la tétée ou le biberon)
  • le RGO (reflux gastro-œsophagien) est une affection dans laquelle (régurgitations accompagnées de pleurs ou d’agitation après la tétée, pendant le sommeil, refus de s’alimenter, perte de poids)
  • « le syndrome de la tête plate » ou torticolis (tête constamment tournée du même côté) provoque des douleurs ou des difficultés chez le bébé ou la mère lors de l’allaitement (plagiocéphalie)
  • les maladies ORL comprennent les rhinites, les otites et les bronchites chroniques.
Lire aussi :   Quand faire un test d'ovulation, comment l'utiliser et à quoi s'attendre en conséquence ?

Comment se passe une consultation en Microkiné  ?

La microkine pédiatrique est un traitement indolore et sûr pour les nouveau-nés. Le micropracteur procède d’abord à un interrogatoire pour en savoir plus sur la cause du rendez-vous, ainsi que sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement.

Puis, à l’aide d’un diagnostic palpatoire précis et complet, il va constater le manque de mobilité et les tensions qui se sont accumulées pendant la grossesse ou l’accouchement. Celles-ci sont à l’origine ou peuvent exacerber d’éventuelles petites maladies du nouveau-né.

Le but des ajustements microkiné est de rétablir l’équilibre. À l’issue de la consultation, le micropracteur fournira des conseils pour les jours qui suivent la séance.