L’huile d’onagre pour tomber enceinte

En biologie, la fertilité est la capacité des personnes et de tous les autres êtres vivants à se reproduire pour que la race puisse continuer. En d’autres termes, c’est le contraire de la stérilité. Cette capacité à avoir des bébés peut s’améliorer ou se dégrader. Lorsqu’elle est élevée, les biologistes et les scientifiques utilisent le mot « prolificité » pour la décrire.

En général, cet événement naturel s’atténue entre 20 et 35 ans. Après 35 ans, il est clair que le nombre a diminué. Certains médecins pensent qu’un couple ne peut pas avoir d’enfants s’il a été ensemble pendant deux ans sans tomber enceinte. Mais ce délai n’est que de six mois après 35 ans. Autrement dit, vous devriez consulter un spécialiste si vous essayez d’être enceinte depuis au moins six ans et que vous n’avez pas réussi.

Il est important de savoir que l’âge n’est pas la seule cause d’infertilité. Il existe également d’autres maladies qui peuvent la provoquer. Certaines de ces raisons sont :

  • Les IST (maladies sexuellement transmissibles) (comme la chlamydia, les gonocoques, il est donc important de se faire dépister en cas de doute).
  • Une blessure aux ovaires
  • Avoir une grossesse extra-utérine peut entraîner la fermeture des trompes de Fallope.
  • L’hypothyroïdie (un trouble de la thyroïde).
  • Endométriose (un trouble caractérisé par la présence de cellules de la muqueuse utérine à l’extérieur de l’utérus).
  • Syndrome des kystes de l’ovaire
  • Les fibromes, qui sont des tumeurs bénignes sur le muscle lisse de l’utérus ;
  • Troubles de l’ovulation (il en existe deux types : l’absence totale d’ovulation et la dysovulation, c’est-à-dire une ovulation qui ne fonctionne pas bien. Il est alors difficile, voire impossible, de fabriquer un ovocyte qui puisse être fécondé. La plupart des cas d’infertilité chez les femmes sont causés par ces dernières, qui surviennent dans plus de 3 cas sur 10).
Lire aussi :   Codes créateur Supercell

Il y a aussi d’autres raisons.

Certes, beaucoup de couples qui ont ce problème ont tendance à se tourner vers la médecine traditionnelle.

Les moyens les plus connus sont les suivants :

  • La stimulation ovarienne, ou l’activité sexuelle dans ce cas, est mise en place.
  • L’insémination intra-utérine (IIU) peut être réalisée avec le sperme du partenaire ou d’un donneur.
  • La méthode la plus courante est la fécondation in vitro (FIV), dont le taux de réussite est de 20 à 25 %. En laboratoire, les spermatozoïdes de l’homme sont mélangés à l’ovule de la femme, puis l’embryon est remis dans l’utérus de la future mère.
  • ICSI (injection intracytoplasmique).

Ce sont des astuces que la plupart des couples utilisent car elles sont très courantes et souvent recommandées par les experts. Mais la médecine traditionnelle a parfois des réponses qui ne fonctionnent pas pour le corps et le système de chacun.

Pourtant, il existe de nombreux moyens naturels d’augmenter la fertilité qui fonctionnent bien. C’est là que la phytothérapie entre en jeu. La phytothérapie consiste à utiliser des plantes pour guérir.

La phytothérapie est utile car il n’y a pas qu’une seule plante qui peut résoudre un problème. Au contraire, il existe de nombreuses plantes qui peuvent aider. Le travail de l’herboriste consiste, entre autres, à trouver la plante qui correspond à une personne, non pas à un problème, mais au problème de cette personne. Oui, il y a moyen de mettre un visage sur le traitement dans votre cas.

De plus, il est important de savoir que le corps a quatre grands systèmes. Il s’agit des systèmes fondamentaux, qui sont à la base de la façon dont l’ensemble du corps est constitué.

Lire aussi :   A quel âge peut-on donner une piscine à balles à un bébé ?

Le système des hormones, qui est un moyen pour le corps de se parler à lui-même. Le système endocrinien est composé de glandes et de cellules qui fabriquent des hormones et les envoient dans le sang. Le système endocrinien est un sous-système.
Le cerveau et les nerfs
Le système immunitaire, qui fait référence au microbiote.
Le système tansegra, qui nomme toutes les parties du corps qui vous aident à vous tenir droit.

Des plantes sont attribuées à chaque système. En d’autres termes, vous choisirez les plantes en fonction du système en question. Avant de commencer un traitement à base de plantes, vous devriez en parler à un spécialiste qui pourra vous indiquer les plantes à utiliser en fonction de votre situation.

Lorsqu’il n’y a pas assez de sperme, le problème se situe au niveau du système endocrinien, vous prendrez donc des plantes qui agissent sur ce système de manière plus directe.

L’huile d’onagre peut vous aider à tomber enceinte

L’huile d’onagre et les capsules à base d’onagre sont deux des meilleures plantes pour les personnes souffrant d’infertilité.

L’onagre, dont le nom scientifique est « nothera biennis », est une plante herbacée de la famille des « onagracées ». Elle est également appelée « fleur d’adhan », « herbe aux ânes », « onagre », « beauté nocturne » et « chique rouge ».

Cette plante est originaire d’Amérique du Nord. Elle possède des fleurs jaunes à corolle régulière qui s’épanouissent en quelques minutes au crépuscule. Ses feuilles sont utilisées pour préparer des soupes et des ragoûts, et elles peuvent également être consommées comme légumes.

Lire aussi :   Qu'est-ce qu'un busy board, et pourquoi mon bébé en a-t-il besoin ?

Mais plus que tout, son huile précieuse et ses capsules sont ce que la plupart des gens apprécient en tant que médecine naturelle. Elle est idéale pour maintenir votre corps et votre système en bonne santé. Les experts en phytothérapie ont également reconnu qu’elle présente de nombreux avantages pour la santé. Ils sont également très intéressants car ils peuvent vous rendre plus fertile.

L’huile d’onagre est bonne pour stimuler la fertilité car elle contient beaucoup d’oméga-6 et d’acides linoléique et gamma-linoléique.

En fait, cette huile peut aider à équilibrer la façon dont les hormones sont fabriquées. Elle peut également renforcer l’utérus. Les chercheurs ont également découvert qu’elle aide à maintenir les organes reproducteurs en bonne santé et à s’assurer qu’ils fonctionnent correctement.

Elle aide également à augmenter la vitesse de fabrication de la glaire cervicale, qui est nécessaire à la fécondation.

Mais il faut garder à l’esprit que la plante ne peut pas tout faire. Elle peut aider, mais elle ne contrôle pas tout. Aussi, c’est la répétition qui vous permettra de voir et d’apprécier les résultats. En fait, vous ne verrez pas de grands changements si vous n’établissez pas une routine et n’utilisez pas régulièrement la ou les plantes dont vous avez besoin.