Apprendre à effectuer une hijama pour tomber enceinte

De nombreuses personnes viennent à notre cabinet parce qu’elles rencontrent des difficultés dans leur projet d’avoir un enfant. Parfois à cause d’un problème médical et parfois sans réelle raison. Comme ce problème revient sans cesse, j’ai décidé de vous accompagner pas à pas dans ce tutoriel.

Je vais vous expliquer en détail où vont les ventouses et quand les mettre pour en tirer le meilleur parti. Toutes ces informations proviennent de notre formation, mais la plupart proviennent de ce que nous avons appris sur le terrain.

N’oubliez pas que ce tutoriel est destiné à un usage personnel, voire familial, et à but non lucratif pour vous aider à tomber enceinte naturellement. Il ne doit en aucun cas repousser la consultation d’un médecin ou d’une infirmière. Si vous avez besoin de l’aide d’un professionnel dans le domaine de la Hijama, vous devez appeler un professionnel de la Hijama.

Apprenez à faire une hijama pour améliorer naturellement vos chances de tomber enceinte.

Etape 1

Rassemblez tout ce dont vous avez besoin. (Voir la section sur ce dont vous avez besoin pour votre première hijama plus bas dans l’article).

Etape 2

Après quelques minutes de massage, mettez les ventouses. Dix minutes plus tard, enlevez les ventouses.

Etape 3

Pour éliminer les toxines, retirez les ventouses et massez la zone en faisant des mouvements circulaires.

Etape 4

A qui la faute si une grossesse n’a pas lieu ?

Dans de nombreux endroits, l’infertilité signifie l’impossibilité d’avoir un enfant après avoir eu des rapports sexuels réguliers sans protection pendant au moins un an.

Lire aussi :   La feuille de framboisier pour la grossesse

L’infertilité peut également signifier qu’une femme ne peut pas mener sa grossesse à terme ou qu’un homme ne peut pas aider « biologiquement » une femme à tomber enceinte.

De nombreuses personnes veulent savoir à quelle fréquence elles doivent avoir des rapports sexuels pour tomber enceintes. La réponse n’est pas si simple, et vous le constaterez par vous-même lorsque vous demanderez à votre gynécologue.

Pour être honnête, les experts ne sont pas d’accord sur la façon de répondre à cette question. Certains disent que vous devriez faire des rapports quotidiens pour augmenter vos chances. Mais cela ne peut être fait qu’un certain nombre de fois avant qu’il n’y ait plus de spermatozoïdes dans le sperme. Et ce n’est pas le but, n’est-ce pas ?

Sans compter que leur esprit et leur corps en prendront un sacré coup.

La deuxième méthode consiste à avoir des contacts sexuels deux ou trois fois par semaine, voire une fois tous les deux jours. Certains experts disent qu’il ne faut pas se focaliser sur la fameuse période d’ovulation, car cela pourrait nuire à la qualité de vos relations et les rendre moins naturelles et spontanées. N’oubliez pas que vous devrez lâcher prise pour que votre projet de grossesse fonctionne.

Cette méthode semble moins contraignante et vous permettra de conserver la proximité entre vous et votre partenaire.

Enfin, ne vous inquiétez pas. Plusieurs études ont montré que 92% des couples en France parviennent à démarrer un projet de grossesse après un an. Ne désespérez pas !

Dans tous les cas, demandez de l’aide à votre expert, il vous accompagnera.

Lire aussi :   Les femmes enceintes peuvent-elles utiliser de la crème fraîche pendant la grossesse ?

Vos ventouses, s’il vous plaît !

Ce dont vous avez besoin pour faire une séance de ventouses

Un kit hijama d’au moins 18 pièces + 1 pompe

Une huile de massage (huile de Nigelle, d’olive ou d’amande douce)

Un sac poubelle pour mettre les déchets

Conseil : si vous faites une hijama sèche, veillez à conserver votre kit, que vous nettoierez soigneusement, par exemple avec de l’alcool, afin de pouvoir le réutiliser. Surtout, ne les lavez pas à l’eau chaude ou même au lave-vaisselle si vous voulez conserver les ventouses en bon état.

Recommandations avant votre séance

Pour votre sécurité et votre confort, vous devez vous allonger pendant la séance. Le mieux est d’avoir une table de massage, mais un bon lit ou un canapé fera également l’affaire.

1) Il est important de chauffer la pièce pour plus d’une raison :

parce que vous ne porterez pas de chemise et qu’il serait dommage d’avoir froid pendant que vous êtes là.

Si vous voulez faire une Hijama humide, qui est aussi appelée « scarification », vous ne pouvez pas avoir froid, sinon votre peau se contractera et empêchera le sang de sortir de la bonne façon.

Le but est toujours de vous aider à vous détendre et à vous sentir mieux, et une bonne température vous y aide. D’un autre côté, le froid vous fera vous sentir mal et vous stressera.

2) Si vous allez faire une Hijama humide, ne mangez pas 3 heures avant, sinon vous risquez d’être malade ou de vous sentir mal à l’aise.

Dans ce tutoriel, je n’ai pas besoin d’expliquer comment notre corps fonctionne au niveau physiologique. Je vais plutôt aller droit au but et vous épargner des soucis.

Lire aussi :   Les 6 meilleurs calendriers de l'avent pour tous les amoureux de la caféine !

Ce jeûne ne s’applique pas à une Hijama sèche, mais vous pouvez manger légèrement avant votre séance pour vous sentir mieux.

3) Continuez à rassurer votre partenaire afin qu’il puisse se détendre autant que possible pendant la séance.

4) Enfin, préparez tous vos outils. Utilisez un plateau ou une table et posez-y tout ce dont vous avez besoin : les ventouses, le pistolet, la lancette (si vous faites une Hijama humide), les compresses (ou le coton), les gants, les mouchoirs, l’huile, et pourquoi pas une petite bougie pour une touche décorative ?