Que doit savoir un enfant de quatre ans ?

Récemment, la journaliste américaine Alicia Bayer a publié un article dans lequel elle décrivait l’irritation qu’elle avait ressentie en lisant les réponses données par certaines mères à la question : « Que doit savoir un enfant de quatre ans ?

Certaines mères ont énuméré avec fierté les connaissances de leurs enfants, comme savoir compter jusqu’à 100, écrire leur nom ou mentionner le nom des planètes. Très peu de mères ont expliqué que chaque enfant a son propre rythme de développement et d’apprentissage, et qu’il n’y a pas vraiment de liste de choses que les enfants doivent savoir à un certain âge.

Le plus inquiétant dans cette histoire est qu’il ne s’agit pas d’un cas isolé mais de l’expression d’une tendance très dangereuse devenue à la mode ces dernières années, l’hyper-parentalité. En fait, les parents essaient de résoudre tous les problèmes de leurs enfants, en jouant un rôle excessivement protecteur. En outre, ils s’inquiètent de voir leurs enfants « préparés à la vie », c’est pourquoi ils remplissent leur emploi du temps d’activités extrascolaires.

Ces parents peuvent avoir de très bonnes intentions, mais la vérité est que ce modèle éducatif finit par générer des enfants peu sûrs d’eux et craintifs, qui ne sont pas capables de faire face aux problèmes par eux-mêmes et qui, à long terme, deviennent les parfaites victimes des brimades. Cette hyper-parentalité limite les possibilités pour les enfants de développer leur autonomie et leur indépendance, et finit donc par atrophier leur confiance en eux.

Les 4 choses qu’un enfant de 4 ans doit savoir

L’un des aspects les plus alarmants de l’hyperparentalité est qu’elle tend à se concentrer presque exclusivement sur le développement de l’intelligence des enfants, ce qui entraîne une surstimulation. Il n’est donc pas surprenant que, sur les médias sociaux, de plus en plus de parents demandent ce que leurs enfants devraient savoir à un certain âge, car ils s’inquiètent de voir leurs enfants prendre du retard. Mais voici ce qu’un jeune enfant a vraiment besoin de savoir :

1) Il doit savoir qu’il est aimé sans condition.

Pour la première fois, des recherches menées à l’université de Washington ont révélé que l’amour parental est non seulement essentiel pour que les enfants grandissent heureux, mais qu’il stimule également leur cerveau. Plus précisément, il favorise le développement de zones telles que l’hippocampe, qui est essentiel pour l’apprentissage et la gestion du stress. Il est donc préférable que les parents se soucient un peu moins de stimuler les capacités cognitives de leurs enfants, et qu’ils veillent à les aimer inconditionnellement et à passer du temps de qualité avec eux.

2. Il doit savoir qu’il sera en sécurité

Un enfant de quatre ans doit progressivement gagner en indépendance et en autonomie, ce qui signifie qu’il doit également savoir comment assurer sa sécurité dans les lieux publics et dans différentes situations. Les parents ne doivent pas l’effrayer, mais lui apprendre à faire confiance à son instinct et lui expliquer ce qu’il doit faire s’il ne se sent pas à l’aise ou en sécurité en compagnie de certaines personnes.

Lire aussi :   Mandalas à imprimer et à colorier : les avantages pour les enfants

3. Il doit savoir utiliser son imagination

Un enfant de quatre ans ne doit pas se comporter comme un adulte, il doit pouvoir rire, faire des bêtises et, bien sûr, laisser libre cours à son imagination. À cet âge, les enfants doivent savoir que le monde est magique et ils doivent avoir l’illusion que leurs rêves peuvent se réaliser. Il n’est pas nécessaire de leur faire prendre conscience de la réalité, la vie s’en chargera plus tard.

4. Il doit savoir que ses parents le soutiennent

Lorsque les enfants sont jeunes, il est important qu’ils développent un attachement sécurisant, car c’est la base de l’estime de soi et de la confiance en soi qu’ils auront plus tard. Pour établir un attachement sécurisant, il suffit aux parents de s’assurer qu’ils répondent aux besoins émotionnels de leurs enfants en étant physiquement et émotionnellement disponibles lorsque ceux-ci en ont besoin.