Femme Enceinte Burrata : peut-on en manger durant la grossesse ?

Les besoins en certains nutriments, notamment en calcium, augmentent pendant la grossesse. Ce dernier est nécessaire non seulement pour enrichir le lait maternel afin que le nourrisson ait un squelette et des dents solides, mais aussi pour diminuer le risque de pré-éclampsie et d’accouchement prématuré.

Le fromage et les produits laitiers sont d’excellentes sources de calcium pour l’alimentation, mais certaines sortes sont déconseillées pour le moment. La burrata en fait partie ? Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur son utilisation pendant la grossesse.

Qu’est-ce que le fromage Burrata ?

La burrata est un fromage italien particulièrement crémeux dérivé de la mozzarella. C’est un fromage à pâte filée fabriqué à partir de restes de mozzarella qui ont été trempés dans de la crème liquide. Tout type de lait de vache, cru ou pasteurisé, peut être utilisé pour le fabriquer.

Il connaît un grand succès sur le marché et éclipse même la mozzarella. Seul bémol : à l’exception de l’IGP « burrata di Andria », elle ne bénéficie d’aucun signe d’identification de la qualité ou de l’origine attestant de sa légitimité. Par conséquent, elle présente le même risque d’intoxication alimentaire grave que de nombreux autres fromages dans cette situation. Elle ne peut donc pas être consommée par les femmes enceintes, sauf si des conditions très spécifiques sont remplies.

Le danger de la burrata pour les femmes enceintes : la listériose et la toxoplasmose

Les produits laitiers exposent les consommateurs à des maladies d’origine alimentaire, notamment la listériose et la toxoplasmose, lorsqu’ils sont produits et stockés dans des conditions insalubres. La Listeria monocytogenes, une bactérie qui peut résister aux températures de congélation et commencer à se multiplier à 4°C, est à l’origine de la listériose, une infection bactérienne. Elle ne modifie pas le goût, l’odeur ou l’aspect des aliments.

Lire aussi :   Le jambon blanc et les femmes enceintes ? Est-ce un aliment à éviter ?

La maladie a une longue période d’incubation (8 semaines) et ses symptômes ressemblent à ceux de la grippe ordinaire. En revanche, lorsque la bactérie passe la barrière placentaire, elle cause des dommages importants à la grossesse et au fœtus : fausse couche, risque de naissance précoce, infection grave du nouveau-né, etc.

La toxoplasmose est causée par le toxoplasme, un parasite que l’on trouve dans les excréments des chats, le lait cru, la viande et la terre. La première infection pendant la grossesse présente les mêmes symptômes que la listeria.

Les conditions de consommation de la burrata durant la grossesse

La burrata ne peut être consommée par les femmes enceintes que dans des conditions précises en raison de la menace d’infection. Ces conditions sont au nombre de trois :

  • du lait pasteurisé produit,
  • une sensibilisation à la chaîne du froid,
  • une consommation qui se fait rapidement.

D’une manière générale, le lait cru et les situations où la chaîne du froid a été interrompue sont les lieux où l’on observe le développement de bactéries dans les produits laitiers. Le développement de Listeria et de toxoplasma est efficacement stoppé par la procédure de pasteurisation. En outre, la burrata est un fromage délicat qui doit être consommé immédiatement, qu’il soit produit de manière industrielle ou artisanale. En raison de sa durée de conservation limitée, ne l’utilisez pas après la date d’expiration pour éviter tout désagrément.

Si vous choisissez la burrata avec soin, vous pouvez la consommer pendant votre grossesse car elle est particulièrement riche en nutriments importants. Nous vous conseillons de consommer de la burrata à base de lait pasteurisé, conservée au frais dans des conditions optimales. Dans le cas contraire, abstenez-vous.