Les femmes enceintes peuvent-elles manger des fruits de mer ?

Une femme enceinte peut manger fruit de mer sans problème mais il faut faire attention aux quantités. Si la femme enceinte mange trop de fruits de mer, elle risque d’avoir des nausées et vomissements.

Manger fruit de mer enceinte est toujours une bonne chose pour le bébé. Les fruits de mer sont une source très riche en protéines et en minéraux. Ils contiennent aussi des vitamines A, B et D, et sont donc très bons pour le bébé.

Le seul risque, c’est qu’ils soient mal cuisinés, car ils peuvent contenir des micro-organismes qui peuvent avoir des conséquences néfastes pour la santé de la femme et de l’enfant. Mais les fruits de mer frais et préparés correctement sont tout à fait sûrs à manger pendant la grossesse.

Les femmes enceintes doivent manger quoi ?

Tant que les fruits de mer sont correctement préparés, ils sont généralement acceptables. D’autant plus que vous devriez les consommer car ils sont riches en oligo-élément iode, essentiel au fonctionnement de la glande thyroïde et au développement du cerveau de l’enfant. La grossesse accroît les besoins d’une femme en iode, que l’on trouve principalement dans les œufs et les crustacés.

Le Dr Martin Juneau, professeur clinicien titulaire à la Faculté de médecine de Montréal, affirme que les acides gras oméga-3 d’origine marine présents dans les fruits de mer contribuent au bon fonctionnement du système cardiovasculaire en général. Vous n’êtes pas obligé d’arrêter de manger des fruits de mer si vous aimez les moules, le saumon ou les pétoncles.

Lire aussi :   Comment préparer la mozzarella pour les femmes enceintes ?

De plus, ces aliments sont souvent légers et peuvent constituer une excellente base pour un régime sain. Pour cette raison, ils sont souvent inclus dans les régimes.

Cependant, il est conseillé aux femmes enceintes de ne pas consommer de poisson cru ou ses dérivés, car ils peuvent contenir la bactérie Listeria, qui provoque la listériose. Naissance prématurée, fausse couche et mortalité intra-utérine sont autant de conséquences possibles de cette toxi-infection. Par conséquent, les aliments tels que les sushis, les sashimis et les taramasalata doivent être évités à tout prix.

Les crevettes peuvent-elles être consommées par les femmes enceintes ?

Les crevettes sont une excellente source de protéines, mais elles sont également pauvres en calories. Les crevettes sont un bon choix si vous essayez de maintenir une prise de poids saine et de prévenir les problèmes liés à la grossesse (comme le diabète gestationnel ou l’hypertension artérielle). Il est donc nécessaire de les cuire avant de les consommer. Il est fortement déconseillé de les consommer crus. Comme vous le découvrirez, qu’ils soient frits ou à la manière du phat thaï, ils sont délectables. Mais attention à la tropomyosine, une protéine allergène, que l’on trouve également dans le homard et le crabe. Les personnes hypersensibles peuvent avoir des réactions allergiques à la suite d’une exposition.

Que peuvent manger les femmes enceintes ?

Le saumon et la truite congelés sous vide achetés en magasin ne sont pas sûrs à consommer pendant la grossesse. Comme la température du fumoir ne dépasse pas 20°C, la méthode de fumage utilisée pour créer ces produits ne constitue pas une cuisson suffisante pour éliminer tout résidu d’agents pathogènes. Il faudrait cependant une cuisson à 63°C pour tuer les agents pathogènes infectieux. Afin d’éviter la propagation de la listériose et de la toxoplasmose, Santé publique France déconseille certains poissons et crustacés. Vous pouvez toujours préparer du saumon si vous en êtes fan et que vous voulez en manger. Le toxoplasme gondii et la listeria sont tués par la chaleur élevée du processus de cuisson, il n’aura donc pas le même goût que le saumon fumé ordinaire. En outre, le saumon fumé est déjà un ingrédient fréquent dans les tartes et les pâtisseries.

Lire aussi :   Danao fait maison, la recette à boire !

La consommation de moules est-elle sans danger pour les femmes enceintes ?

Pour pouvoir manger des moules, il faut s’assurer qu’elles sont bien cuites. Selon Passeport Santé, il est facile de savoir si ces coquillages ont été bien cuits en regardant la couleur de leur coquille. Lorsqu’elles sont ouvertes, elles ont été rôties à la perfection. Attention aux coquilles qui sont soit légèrement ouvertes, soit fermées. Les moules contiennent également des vitamines B et C, du fer, du calcium et du magnésium.